Sign in / Join

Assurer sa voiture au nom de ses parents : comment ça se passe ?

Les jeunes ont souvent du mal à trouver une assurance auto qui leur convient après qu’ils aient obtenu leurs permis. En effet, les assurances les refusent la garantie à cause de leur inexpérience, leur âge et les particularités de la voiture. Aussi, souscrire une nouvelle assurance auto peut s’avérer très coûteux. Pour remédier à cette situation, assurer sa voiture au nom de ses parents apparaît comme une bonne alternative. Décryptage dans cet article.

Est-il vraiment possible d’assurer sa voiture au nom de ses parents ?

Bien évidemment, il est possible, pour les parents, d’assurer leur enfant sur leur contrat d’assurance auto en qualité de conducteur secondaire. Cette alternative, généralement moins chère, est recommandée par bon nombre d’assurés. En effet, cette solution présente plusieurs avantages. Pour les jeunes conducteurs qui n’ont pas besoin d’utiliser un véhicule tous les jours, la position du conducteur secondaire est couramment l’option choisie par les foyers. La séparation de la responsabilité du remboursement des primes permet à l’assuré principal d’être l’unique responsable des dommages.

A lire également : Les conditions à remplir pour bénéficier d'une Assurance Auto Adaptée

Par ailleurs, un jeune conducteur, considéré comme un conducteur secondaire sur la police d’assurance des parents, peut toutefois accumuler ses propres documents de conduite. Cela lui permet d’avoir des réductions et des prix plus bas lorsqu’il deviendra conducteur principal.

Comment procéder pour assurer son véhicule au nom de ses parents ?

Assurer son véhicule au nom de ses parents se révèle être une excellente solution du point de vue économique. En effet, il est plus facile pour le jeune conducteur d’être inscrit en tant que conducteur secondaire auprès des assureurs. Par conséquent, il pourrait donc conduire sa voiture régulièrement, acquérir des connaissances et réduire les frais puisqu’il bénéficie d’une prise en charge de ses dégâts corporels lors d’un accident.

A voir aussi : Quel document pour assurer une moto ?

À combien s’élève une assurance jeune conducteur sur ses parents ?

En tant que parent, enregistrer le nom de son enfant comme conducteur secondaire dans son contrat d’assurance a un prix. En effet, avec cette nouvelle information, les compagnies d’assurance augmentent de façon générale le coût de la prime. Ces compagnies peuvent également imposer une franchise plus élevée lors d’un sinistre engendré par le conducteur secondaire.

Quels sont les risques liés à l’assurance du conducteur secondaire sur ses parents ?

Inclure un jeune conducteur au contrat de ses parents donne l’avantage d’une réduction croissante de son CRM (coefficient de réduction – majoration). Il est donc recommandé d’être honnête et transparent envers la compagnie d’assurance afin d’éviter les problèmes. En effet, les escroqueries à l’assurance ont des conséquences négatives pour les parents. L’assureur peut soit augmenter la prime, soit diminuer le prix de l’indemnisation. Le pire est que la compagnie d’assurance pourrait annuler le contrat d’assurance automobile et amener l’affaire devant la justice pour les avoir menés en bateau.

Jeune conducteur et le CRM ou bonus-malus

Une assurance auto n’est pas liée à une personne, mais garantit un véhicule. Le conducteur secondaire a donc un impact direct sur l’assurance de ses parents en ce qui concerne le bonus-malus. Toutefois, si les parents engendrent un sinistre, le conducteur secondaire reçoit du malus qui apparaît sur son relevé d’information. En revanche, l’avantage de cette formule est que si personne n’est coupable d’un accident avec la voiture, enfant et parents bénéficient d’un bonus qui figure sur le relevé d’information.