Sign in / Join

Quelle puissance moto sans permis ?

Vous rêvez de devenir motard et souhaitez gagner du temps dans vos déplacements quotidiens ? Vous ne voulez pas polluer par les gaz d'échappement de votre machine ? Bref, peu à peu l'envie d'acheter une moto électrique se fait jour ! La seule ombre au tableau de votre projet est que vous n'avez pas de permis moto. Sachez que ce n'est pas un obstacle à votre rêve. Nous verrons qu'il est possible de conduire une moto électrique sans permis en France. Voyons un petit aperçu de la réglementation.

Conduire une moto électrique sans permis moto

Le permis moto, ou permis A, vous permet de conduire toutes les motos électriques ou non, même des véhicules à trois roues ou des side-cars. Si jamais vous en avez envie, sachez qu'il est soumis à certaines conditions :

Lire également : Bris de glace sur une voiture agricole : comment réagir ?

  • Avant l'obtention d'un permis A2 ;
  • 2 ans de pratique ;
  • 7 heures de formation spécifique dispensée en auto-école.

Mais vous pouvez également conduire une moto sans permis spécifique pour deux roues. Si vous êtes en possession d'un permis B, le permis de conduire classique pour les voitures, vous êtes autorisé à conduire une moto électrique ou un scooter électrique d'une puissance maximale de 11 kW (équivalent 50 et 125 cc). Il offre même la possibilité de conduire des scooters électriques à trois ou quatre roues sans limitation de puissance.

Les conditions nécessaires

Pour cela, plusieurs conditions sont nécessaires :

A lire en complément : Comment apprendre à conduire une smart ?

  • Avoir obtenu votre permis B depuis plus de deux ans ; Avoir
  • suivi une formation complémentaire de 7 heures dans une école de conduite.

Cette formation spécifique combine théorie et pratique :

  • 2 heures de théorie : analyse des accidents les plus fréquents impliquant des motos ou des scooters et leurs conséquences psychologiques et physiques, conseils pour les moments difficiles comme la conduite de nuit ou par temps pluvieux. Conseils sur les vêtements de protection, informations sur le manque d'adhérence (ralentisseurs, peinture pour sol, etc.).
  • 2 heures de pratique en dehors de la circulation ou sur un plateau : cela permet de prendre en main le véhicule. Comprendre les contrôles techniques essentiels tels que l'usure des pneus ou les freins. Vous apprendrez comment démarrer, accélérer, freiner, arrêter et surtout comment bien vous positionner dans les virages. Pour équilibrer la machine avec votre corps, pour visualiser les dangers de la route.
  • 3 heures de pratique dans la circulation : cette dernière étape en direct permet d'adapter la vitesse au trafic. Sachez comment choisir la meilleure voie, détecter les angles morts des autres véhicules. Croisements en toute sécurité.

Cette formation vous apporte donc des éléments précieux pour votre vie de futur motard !

Toutefois, vous pouvez être exempté de cette formation si vous pouvez justifier :

  • avoir assuré et conduit une motocyclette légère motorisée ou un trois-roues au cours des 5 années précédant le 1er janvier 2011 (date d'entrée en vigueur de la formation de 7 heures) ;
  • détenir n'importe quelle classe de permis de conduire obtenu avant le 1er mars 1980.

Cette formation de 7 heures combinée à une licence B équivaut à l'obtention d'une licence A1 et permet donc de conduire n'importe quelle moto électrique ou scooter électrique d'une puissance inférieure à 11 kW.

Conduire une moto électrique sans permis

Conduire une moto, en particulier dans les métropoles, nécessite un minimum de connaissances théoriques et pratiques, pour votre sécurité et celle des autres.

Si vous ne souhaitez pas passer de permis moto ou si vous n'êtes pas titulaire d'un permis de voiture, deux solutions s'offrent encore à vous :

La licence A1

Accessible à partir de 16 ans pour les motos électriques d'une puissance inférieure à 11 kW (catégories équivalentes 50 et 125 cc). Il nécessite 20 heures de conduite, dont 12 heures sur la route, plus un examen théorique. Une fois que le permis A1 est dans votre poche, sa validité est de 15 ans.

L'électrique

scooter Tout dépend de la puissance ! Un scooter électrique de moins de 4 kW (équivalent à 50 cm3), limité à 45 km/h, ne nécessite pas de permis ou de document si vous êtes né avant le 1er janvier 1988. Après cette date, vous devez avoir 14 ans et avoir au moins un permis AM (apprenti motard). Une formation de 8 heures au BSR (certificat de sécurité routière) vous permet de la réussir si vous avez obtenu l'ASSR 1 et l'ASSR 2 au collège ! Pour conduire un scooter électrique de plus de 4 kW, une licence A1 (moins de 11 kW) ou A2 (supérieure à 11 kW) est nécessaire et vous devez être majeur.

Licence A1, licence B ou pas de permis, n'oubliez pas que certains éléments de protection sont obligatoires quelle que soit la cylindrée : un casque (casque jet, casque intégral ou casque modulaire), une paire de gants certifiés CE. Dans le cas contraire, vous serez passible d'une amende de 3e catégorie (45 euros plus 68 euros en défaut de paiement dans les 15 jours et retrait d'un point si vous êtes titulaire d'un permis !). Avant de prendre la route, prenez les conseils d'un spécialiste en matière d'équipement et d'obligations !