Sign in / Join

Pourquoi souscrire une assurance auto au tiers ?

Souscrire à une assurance auto est une obligation légale pour tous les automobilistes. Cependant, il existe plusieurs formules d’assurance auto, dont la formule, assurance auto au tiers.  Pourquoi souscrire une assurance auto au tiers ? Dans cet article, nous vous donnons quelques raisons pour lesquelles il faut souscrire à une assurance auto au tiers.

Les raisons de souscrire à une assurance au tiers

Voici quelques avantages pour lesquelles il faut souscrire à une assurance au tiers.

A lire également : Quel justificatif pour faire une carte grise ?

Une obligation légale

Il faut souscrire à une assurance au tiers en raison de l’obligation légale. En effet, la loi exige que tout automobiliste souscrive à une assurance auto avant de prendre le volant. Étant donné qu’il existe plusieurs formules, la formule minimale à laquelle il faut souscrire est l’assurance auto au tiers. Ainsi, en souscrivant à cette assurance, vous vous sentez en règle vis-à-vis de la loi.

Alors, vous pouvez circuler librement sur les voies publiques.

A voir aussi : Assurance auto : Les différentes offres que Maaf propose 

Un tarif moins cher

Le coût de l’assurance auto au tiers est très moins cher par rapport aux autres formules d’assurance auto. Alors lorsque vous avez des moyens limités, il est conseillé de souscrire à cette formule d’assurance auto.  Vous n’aurez donc pas à payer de grosse cotisation annuelle. Mais bien au contraire, vos cotisations seront légères et votre budget se portera mieux.

Une ultime solution pour les jeunes conducteurs

Les jeunes conducteurs sont généralement malusés ou résiliés. Pour cela, ils se retrouvent à payer une importante prime d’assurance. Alors, le fait de souscrire à une assurance auto au tiers leur permet de limiter le coût de leurs assurances auto. Cela constitue donc pour eux, un moyen économique de rouler en étant en conformité avec la loi.

Un moyen efficace pour les propriétaires de véhicules anciens

Techniquement, un véhicule perd de la valeur lorsqu’il prend de l’âge. En réalité, on considère que les véhicules qui ont au-delà de 10 ans sont déjà anciens et n’ont plus assez de valeurs. Ainsi, il serait plus judicieux de souscrire à une assurance au tiers lorsque vous conduisez ce genre de véhicules. Avec cette option, vous paierez une cotisation annuelle pas très cher.

Comment souscrire à une assurance auto au tiers ?

Pour souscrire à une assurance auto au tiers, la première des choses à faire est de trouver un assureur. Pour ce faire, vous pouvez vous renseigner sur les assureurs auprès de vos proches ou de vos collègues. De même, vous pouvez choisir trois assureurs qui ont une bonne réputation et leur demander un devis gratuit. Grâce à ces devis, vous allez faire des comparaisons afin de choisir l’assureur qui propose de meilleures conditions à prix abordable.

Une fois l’assureur trouver, vous devez maintenant vous renseigner sur les pièces à fournir et les apprêter. Il s’agit généralement :

  • De la carte grise ou certificat d’immatriculation du véhicule ;
  • Du permis de conduire ;
  • De la carte d’identité ;
  • Des relevés d’information des conducteurs à déclarer au contrat.

En dehors de ces documents, il faudra également fournir un moyen de paiement et un RIB qui serviront au prélèvement de la cotisation.

Le prix de l’assurance auto au tiers

Comme dit plus haut, le prix d’une assurance auto au tiers est moins onéreux que les autres formules. Cependant, il dépend d’un certain nombre de critères. Au nombre de ces critères, on peut citer :

  • Le modèle du véhicule à assurer ;
  • L’usage du véhicule à assurer ;
  • Les antécédents des conducteurs assurés.

De même, la politique commerciale varie d’un assureur à un autre. Toutefois, en moyenne, le prix d’une assurance auto au tiers est d’environ 243 € HT/an.

Par ailleurs, notez que la souscription à ce type d’assurance ne comporte pas que des avantages. Une assurance auto au tiers c’est aussi des garanties limitées. En réalité, c’est une protection basique dont la couverture se limite à l’indemnisation des dommages causés à autrui par la faute de l’assuré. Ainsi, toutes les dépenses concernant l’assuré dans un sinistre causé par sa faute seront assurées par lui-même.