Sign in / Join

Pas de panique : les étapes pour régler un contrôle antipollution positif

Lorsque vous réalisez un contrôle technique, il est possible que votre véhicule soit refusé en raison de la pollution qu’il génère. La raison de cette possibilité réside dans le fait que depuis 2019, la législation est devenue particulièrement stricte en ce qui concerne les contrôles antipollution. Bien qu’il s’agisse principalement de véhicules diesel, les automobilistes sont tenus de respecter les normes lors du passage technique. En réalité, les contrôleurs utilisent désormais des appareils spécifiques qui permettent d’évaluer l’émission de particules fines rejetées par les véhicules. Ils peuvent alors analyser l’épaisseur des fumées émanant de votre voiture afin de juger si vous passez le contrôle ou non. Si ce n’est pas le cas, sachez qu’il est possible d’y remédier. D’ailleurs, cet article met à votre disposition les étapes pour régler un contrôle antipollution positif.

Trouver la source du problème

Si vous n’avez pas passé le contrôle antipollution, il est essentiel de trouver l’origine de l’émission du gaz polluant. Cependant, plusieurs facteurs peuvent être en cause.

A lire en complément : Quelle est la puissance d'une 208 GTi ?

Le filtre à particule

Les voitures qui possèdent une motorisation diesel disposent généralement d’un filtre à particules. Il s’agit notamment de l’élément qui permet de retenir la majeure partie des rejets. De ce fait, il est pratiquement impossible de passer le test s’il a été retiré. C’est également le cas s’il est bouché ou encrassé. Aussi, il est essentiel de vérifier le filtre à particule avant de passer aux autres éléments du véhicule. Dans ce contexte, il est également important de vérifier le niveau d’huile moteur. En réalité, lorsque le volume de ce dernier est trop important, l’excédent est brûlé, ce qui peut encrasser les filtres. Si le problème vient de là, vous pouvez facilement y remédier en le nettoyant.

L’âge de la voiture

L’âge de la voiture est généralement un point important à considérer lors d’un contrôle antipollution positif. En réalité, plus une voiture est ancienne, plus elle a des chances de dégager des rejets polluants. C’est notamment la raison pour laquelle il est important de rester attentif vis-à-vis de l’entretien au fil des années. En effet, une voiture bien entretenue est généralement moins susceptible de polluer.

A découvrir également : Comment reconnaître un plastique alimentaire ?

Le mélange d’air et de carburant

En principe, si vous n’arrivez pas à passer le contrôle antipollution, le problème peut également venir d’un mauvais mélange entre l’air et le carburant. En effet, lorsque les doses de ces éléments ne sont pas correctes, cela peut favoriser la pollution générée par la voiture. D’ailleurs, dans ce genre de cas, la consommation du carburant augmente également sans raison apparente. En règle générale, lorsque vous avez ce type d’incident, c’est la sonde lambda qui en est la responsable. En effet, lorsque celui-ci est défectueux ou encrassé, l’apport d’air est réduit et les fumées deviennent opaques. Dans ce genre de situation, il est recommandé de remplacer la sonde lambda.

Les autres raisons

Si vous ne passez pas votre contrôle antipollution, la source peut également être la ligne d’échappement. En effet, si cette dernière présente une fuite ou est défectueuse, cela aura une incidence sur l’émission de gaz. Par ailleurs, si les fumées deviennent opaques ou relativement noires, il peut s’agir d’un problème de turbo, de catalyseur ou d’admission d’air.

Réduire l’émission de gaz avant la contre-visite

Même si vous avez trouvé la source du problème, il est généralement possible de réduire la pollution générée par une voiture qui roule depuis longtemps avec quelques gestes.

L’entretien des filtres

Afin de réduire la pollution émise par votre véhicule avant la contre-visite, l’entretien des filtres est essentiel. En principe, il est nécessaire de remplacer le filtre à gasoil à chaque fois que vous réalisez deux vidanges. Pour ce qui est du filtre à air, il doit être remplacé tous les 20 000 km. En ce qui concerne le filtre à huile, il doit être changé à chaque vidange. Vous pouvez également vérifier le filtre habitacle, même s’il n’a aucune répercussion significative sur l’émission de gaz du véhicule.

Le décalaminage

Le décalaminage est une opération qui consiste à nettoyer votre moteur en profondeur par le biais d’une injection d’hydrogène. Le fonctionnement de cette technique s’avère relativement simple et efficace. En somme, le spécialiste introduit de l’hydrogène par l’admission d’air et le gaz décrasse les éléments mécaniques du véhicule.