Sign in / Join

Choisir une voiture d’occasion pour le bien de l’environnement

Les véhicules contribuent largement à la pollution de l’environnement. Malgré la production de modèles qui permettent de réduire l’empreinte carbone, l’impact reste toujours néfaste. Depuis un certain temps, le marché de la seconde main a le vent en poupe. Il touche pratiquement tous les types de produits : vêtements, appareils électroménagers, téléphones… L’achat des voitures d’occasion connaît une forte hausse, du fait qu’il est considéré comme une solution écologique. Zoom sur ce point dans cet article.

Les principaux atouts de la voiture d’occasion

L’achat d’un véhicule neuf, sortie de l’usine, est certainement le rêve de tout le monde. Certes, cette option offre de multiples avantages, ne serait-ce que pour le prestige. Depuis quelque temps, autant les particuliers que les professionnels se penchent vers les modèles d’occasions pour différentes raisons. Entre autres, le principal intérêt d’acheter une Peugeot 308 d'occasion est de pouvoir conduire une voiture que vous plébiscitez tant tout en réalisation des économies. Sans compter sa décote intéressante. Il est possible de monter en gamme pour un tarif plus accessible. Mais surtout, l’acquisition d’un véhicule de seconde main constitue un véritable acte écologique.

A lire aussi : Top nettoyants vanne EGR 2023 : efficacité et choix pour votre véhicule

Réduire la pollution à la construction et au recyclage

Quels que soient la marque et le type de motorisation, toutes les voitures impactent considérablement l’écologie. Leur empreinte carbone est extrêmement importante. Il s’agit du niveau des émissions de polluants relatifs à la production et l’usage d’un véhicule, tels que le gaz carbonique (CO2), l’oxyde nitreux (N2O), le méthane et la vapeur d’eau.

A lire également : Service de location de voiture de courtoisie : c’est quoi ?

L’achat d’une voiture d’occasion permet de diminuer la pollution liée à la fabrication et à la défabrication. À titre d’information, la conception et la fin de vie d’un modèle de citadine électrique risquent de produire dans l’environnement une dizaine de tonnes de gaz à effets de serre.

De plus, l’activité industrielle concernant la production des voitures a d’autres conséquences plus désastreuses. L’industrie nécessite différentes matières premières et des combustibles dans chaque étape, ce qui entraine la déforestation, la destruction de la biodiversité, la propagation des déchets, la pollution des ressources naturelles, etc.

La fabrication de voitures n’est pas le seul coupable dans cette histoire. Leur recyclage est aussi très polluant et en plus très énergivore. Opter pour un véhicule d’occasion permet de réduire la fréquence de production de nouveaux modèles et de démolition des épaves en vue de préserver la couche d’ozone.

Réduire les émissions de gaz carbonique en circulation

Face aux nombreux enjeux environnements actuels, les fabricants d’automobile s’efforcent de répondre aux normes écologiques de plus en plus strictes. Les modèles neufs sont plus performants en termes de consommation de carburant. Mais, les voitures d’occasion sont plus écologiques, à condition de bien faire le choix. Après tout, les marques ne se valent pas. Privilégiez entre autres un type récent avec un faible kilométrage pour protéger la couche d’ozone. Dans le cadre de la production, les versions électriques sont plus polluantes que les versions thermiques. Ce sera l’inverse par ailleurs en circulation. Qu’elle soit essence, diesel, électrique ou hybride, une voiture de seconde main à faible kilométrage crée moins d’impact négatif sur l’environnement.