Sign in / Join

Comment apprendre à conduire une smart ?

Le Défi Smart Drive est de retour pour une deuxième année afin d'encourager les Canadiens à « conduire mieux, conduire moins, conduire différemment ».

Dans le cadre de ce programme, une initiative Scout Environmental parrainée par l'Association canadienne des carburants, on espère renforcer un projet pilote de 2016 dans des régions de la Colombie-Britannique et de l'Ontario qui a incité les conducteurs à enseigner aux automobilistes comment réduire les dépenses en carburant et en émissions de gaz à effet de serre (GES). Cette année, tout le monde peut s'inscrire.

A lire également : Quelle puissance moto sans permis ?

L'année dernière, les participants ont réalisé une réduction moyenne de 16 pour cent de la consommation de carburant et des GES associés, économisant 4 275 litres de carburant et plus de 10 000 kilogrammes d'émissions.

Six mois après la fin du programme, 85 % des participants ont indiqué qu'ils continuaient à adopter des comportements de conduite efficaces la plupart du temps. Vingt-huit pour cent d'entre eux marchaient ou circulaient à vélo plus souvent, 22 % utilisaient le transport en commun plus fréquemment et 16 % avaient acheté un véhicule plus efficace.

A lire également : Location voiture à Dijon : le budget à prévoir pour votre location

« Ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle Smart Drive », explique Peter Boag, président et chef de la direction de l'Association canadienne des carburants. Une conduite efficace et une économie de carburant réduisent les émissions, et c'est le moyen le plus intelligent et le plus rapide pour les Canadiens d'apporter une contribution substantielle à la réduction des émissions de GES. » En plus des avantages environnementaux de l'efficacité énergétique, ajoute-t-il, économiser de l'argent est également un facteur majeur de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le nouveau Smart Drive Challenge est très différent du projet pilote de l'année dernière. Mike Driedger, directeur de projet, explique.

Q : Quelles modifications ont été apportées au programme ?

R : L'orientation du programme a changé, qui est moins axée sur la surveillance et le suivi des conducteurs et se concentre principalement sur la formation. Nous voulions que le Smart Drive Challenge mobilise, éduque et responsabilise autant de conducteurs que possible. La priorisation d'un format éducatif en ligne gratuit garantit que tous ceux qui les intéressés peuvent participer. Peu importe où vous vous trouvez au Canada, le programme enseigne aux conducteurs comment économiser du carburant, économiser de l'argent et réduire les émissions.

Q : Comment cela fonctionne-t-il ?

R : Toute personne intéressée, qu'il s'agisse d'un conducteur débutant ou d'un conducteur expérimenté, est invitée à s'inscrire en ligne. Une fois inscrit, vous avez accès à un tableau personnalisé avec des cours et des ressources qui nous aident à mieux apprendre.

Dans un premier temps, l'apprentissage se concentre sur l'écoconduite, un cours conçu pour apprendre aux conducteurs à conduire plus efficacement, à améliorer les performances des véhicules et à gérer leurs trajets, et même à mieux comprendre les technologies nouvelles et améliorées des véhicules.

Les participants peuvent déterminer leur propre rythme d'apprentissage au fur et à mesure, en progressant aussi rapidement ou aussi lentement qu'ils le souhaitent. Nos outils de formation polyvalents fonctionnent sur n'importe quel appareil et peuvent être utilisés n'importe où, n'importe quand, à la convenance de l'utilisateur.

Lorsque l'apprentissage est terminé, nous mettons les participants au défi de appliquer ce qu'ils ont appris. Le défi consiste à commencer à conduire plus intelligemment, à économiser du carburant, à économiser de l'argent et à réduire les émissions de sa propre initiative. Q : Y a-t-il des récompenses associées au défi ? R : Tout au long du programme, nous récompenserons les participants avec des points pour avoir relevé l'apprentissage et accepté le défi et pour nous avoir fait savoir ce qu'ils ont changé au fil du temps. Les points gagnés leur permettent de participer à des tirages au sort en espèces allant jusqu'à 1 000$. Plus ils accumulent de points, meilleures sont leurs chances de gagner.

Q : Des personnes de toutes les régions du Canada peuvent-elles participer ? R : Nous travaillons avec des partenaires et des intervenants partout au Canada. Toute personne intéressée est invitée à participer. La seule réserve est que le programme n'est proposé qu'en anglais cette année, mais nous prévoyons de le proposer en français en 2018.

Q : L'année dernière, les conducteurs participant au Smart Drive Challenge utilisaient un dispositif de suivi électronique. Comment fonctionne le défi fonctionne sans cet appareil ? R : La technologie de localisation limite le nombre de participants et la taille du programme. Notre objectif est d'aider le plus grand nombre possible de conducteurs à réduire leur consommation de carburant et leurs émissions de gaz à effet de serre grâce à des mesures simples. Le Smart Drive Challenge atteint son objectif grâce à notre nouveau format éducatif. Notre capacité à mesurer l'impact du programme sur les participants reste importante. Nous le faisons par le biais de diverses enquêtes comportementales. Lors de l'inscription, les participants remplissent un court sondage qui nous informe sur leurs modèles de conduite et de voyage actuels. Nous effectuons ensuite un suivi auprès des participants un mois, trois mois et six mois après la formation pour mieux savoir si leurs comportements de conduite ou de déplacement ont évolué au fil du temps.

Q : Pourquoi le Smart Drive Challenge est-il une initiative importante ? R : Il est vraiment important de montrer aux Canadiens des stratégies qui les aideront à économiser de l'argent, à économiser du carburant et à réduire leur impact environnemental, n'est-ce pas ? maintenant. Pour de nombreux Canadiens qui estiment que leur budget est limité et qu'ils dépendent de leur voiture, le Smart Drive Challenge offre une solution qui peut être appliquée au volant de leur véhicule actuel. On parle beaucoup des nouvelles technologies des véhicules et des modes de transport viables, qui sont des éléments importants de la solution, mais il est crucial que nous ayons des options qui peuvent aider tout le monde aujourd'hui.

Apprenez-en davantage sur les conducteurs qui ont participé au Smart Drive Challenge de l'année dernière : comment Andrew Stout a relevé le défi de conduite à Vancouver ; pourquoi un représentant du Pembina Institute s'est-il inscrit et comment Claudio Leiva, un chauffeur de la région métropolitaine de Toronto, a fait le plein moins souvent.